La vente sur Internet a pris depuis quelques années le pas sur les vides-greniers et autres brocantes : vendre ses affaires inutilisées ou son iPhone causant beaucoup trop de dépenses mensuelles en quelques clics sans se déplacer, tout en élargissant la cible des potentiels acheteurs au niveau national, voire international, quelle veine ! Mais la dématérialisation n’est pas sans comporter certains risques, notamment celui de l’escroquerie. Et en matière de vol, j’ai eu affaire à un beau coup monté lorsque j’ai souhaité vendre un iPhone (quelle coïncidence !) sur un site de vente en ligne : le colis est bien arrivé au destinataire, mais le destinataire n’était pas celui que je croyais ; son chéquier non plus d’ailleurs ! Pour une fois, j’aurais préféré que la Poste perde le colis… 😈

Toute mauvaise expérience faisant l’objet d’un apprentissage, et tout apprentissage étant bon à partager, voici donc les leçons à tirer de ma dernière mésaventure…

J’ai donc été contacté par une certaine madame X, intéressée par le mobile. Elle me fait savoir qu’elle va me faire parvenir un chèque et qu’elle me fait confiance sur l’état du téléphone qu’elle aimerait offrir à son mari à l’occasion de son anniversaire, qui se situe à une semaine de la date de l’envoi du mail. Je la rassure donc, lui demande de m’envoyer au plus vite le chèque de manière à ce que je puisse m’y prendre à temps pour lui faire parvenir le téléphone par Colissimo. Pas de bol, le weekend de Pentecôte tombe en plein milieu, et me voilà donc contraint d’envoyer le colis avant de pouvoir vérifier l’encaissement effectif du chèque, tandis que mon interlocutrice me menace de faire opposition au chèque, étant sans nouvelle du colis. Vous l’aurez compris, c’est là que se situe l’erreur : le chèque m’a été retourné par la banque quelques jours plus tard après la livraison du colis, impayé pour cause d’opposition…

Quelques recherches sur le Web et autres coups de fil m’auront permis de retrouver le numéro de madame X, qui me confirme s’être fait voler son sac avec son chéquier un mois plus tôt… J’ai donc eu affaire à son voleur, qui pour le coup s’est créé une adresse mail bidon, une adresse postale bidon et un chèque bidon pour acquérir un iPhone pas bidon du tout…

Ce que j’aurais dû faire

  1. Vérifier le profil de cette personne sur Internet dès la prise de contact ; ça ne paye pas toujours, mais dans mon cas une simple recherche sur Google CVGadget m’a donné son profil Copains d’Avant, son profil Facebook, ainsi qu’un tas d’articles sur ses expositions artistiques. J’aurais pu comprendre qu’avec un tel degré de culture, elle ne pouvait pas être l’auteur de ces mails bourrés de faute d’orthographe, et ne pouvait pas être le possesseur d’une adresse mail créée autant à l’arrache.
  2. Soucieux d’accélérer le cours des choses afin d’envoyer à temps le colis pour l’anniversaire du présumé mari, j’ai proposé un virement bancaire. Cette proposition n’a même pas été relevée par mon interlocutrice (teur), dans la peur, pensais-je, de ne pas recevoir le colis. Quelqu’un qui prétend vous faire confiance, qui n’a rien à se reprocher et qui est pressé, devrait accepter ce genre de transaction. En tout cas, en ce qui me concerne, je n’accepterai plus les chèques, ça c’est sûr.
  3. Avoir un contact téléphonique avec cette personne ; malgré le fait que j’aie fourni mon numéro, jamais mon interlocutrice ne m’a donné le sien. Encore une preuve que la personne, à trop vouloir conserver son anonymat, a quelque chose à cacher.
  4. Installer l’application Top Secret après avoir formaté le téléphone…
  5. Ce qu’il me reste à faire

  6. Ayant eu la version des faits de la véritable madame X, il ne me reste plus qu’à attendre que la banque me fasse parvenir une copie du chèque volé pour aller porter plainte à la police, en espérant que les victimes des autres chèques du même carnet fassent de même pour que la police daigne lever le petit doigt. Mais je n’ai pas trop d’espoir.
  7. Dans tous les cas, suite au dépôt de plainte, je pourrai appeler Orange pour faire bloquer le téléphone, ce sera déjà ça de pris.
  8. A défaut d’espérer pouvoir retrouver un jour cet iPhone (ou les 400€), recouper l’adresse de livraison et l’adresse IP utilisée pour la création/l’envoi des mails (ça sert d’avoir des amis informaticiens) pour aller donner quelques coups de batte de baseball… Çà n’est qu’à 2h de route, et c’est sur la côte, c’est donc toujours une occasion de partir en weekend !
  9. Trouver 400€ ailleurs.
Étiquettes : , , , ,
12 réponses à “Comment se faire voler un iPhone via Internet…”
  1. Peter Alawin dit :

    C’est assez dégueulasse en effet !

    Une chose intéressante serait de te renseigner auprès de ta banque pour savoir si dans les frais qu’elle te fait payer tous les mois il y a une assurance couvrant ce risque !

  2. Marc dit :

    Ou alors tu oublies les cheques et tu passes par Paypal

  3. ... dit :

    ahaha tu tes fais avoir comme un pigeon et ton iphone tu pouras rien bloquer apart ton forfait mais t’inquiète que ta carte sim sa fait un baye qu’elle est plus dans le téléphone aller ciao brave pigeon il en faut des comme toi

  4. El Gringo dit :

    La carte SIM je l’ai virée avant d’envoyer le téléphone… Ah pardon, tu avais oublié de réfléchir 😉

  5. mounir dit :

    moi je suis dacoord avec lautre mdr té un pigeon 😈

  6. mounir dit :

    mais reflechie putin des betes ou quoi n’envoi jamais le produit si le cheque n’est pas encaiser jamais jamais elle qu’a atendre , bref dans le cu comme on dit mdrr

  7. Marc dit :

    Pour un mec qui s’appelle Mounir, tu n’es ni charmant, ni emphatique, ni éclairant. Par contre apparemment Mounir, tu es comme l’autre, tu ne sais pas écrire.

  8. El Gringo dit :

    Faut croire que cet article n’attire que des illettrés…

  9. Kary dit :

    pfff Comment faire confiances aux gens après tout ce genre d’arnaques ….
    Je trouve ça lamentable. j’espere pour toi, que depuis le temps, ça t’est passé !
    M’enfin, Ne fais confiance à personne, et n’envoi aucun objet tant que ton cheque n’est pas déposé ! C’est moche de pas pouvoir faire confiance aux gens, mais c’est le monde qu’est comme ça, malheureusement.

  10. meeeee ^^ dit :

    en tout cas c’est pas la seule solution pour se faire voler …
    le mien on me l’a piqué dans mon sac pendant que je dormait dans le bus -_-‘

  11. tooshtoosh dit :

    Bonjour,
    En tant qu’employé dans un service de police, je voudrais ajouter quelques précisions aux propos de la victime : je deplore vivement les faits dont vous avez ete victime, mais le fait d’obtenir l’adresse ip de la personne a l origine des faits peut etre etre facilement falsifiee par l’utilisation d’un vpn dont certains sont gratuits et tres tres performant en fournissant notamment des adresses ip sur des serveurs situes à l etranger, et je doute fort qu’une commission rogatoire internationale ne soit delivree pour retrouver un stupide i phone. Puisque vous semblez connaitre relativement bien les methodes de vente par internet, comment se fait que n’ayez pas ete plus prudent dans vos demarches ? Par ailleurs menacer votre acheteur de coup de batte de base ball vous rend coupable d’un delit susceptible d’entrainer des poursuites pénales à votre encontre; N’oubliez pas que vos écrits sont lus par l’ensemble du public, tout comme les forces de l’ordre qui sont en mesure de vous poursuivre. Ne passez pas du stade de victime à celui de délinquant, ce serait dommage et préjudiciable à toute action legale et justifiee que vous etes en droit de mener à l’encontre de votre acheteur.

  12. El Gringo dit :

    Tooshtoosh, merci pour ce retour que j’apprécie vivement. Effectivement l’IP à elle seule ne permettrait pas de retrouver le voleur, malgré ce que l’on peut apprendre dans NCIS, j’en suis bien conscient. Je supposais seulement au vu de l’organisation irréprochable du voleur, qu’il n’en était pas à son premier coup et que nous sommes donc en droit de supposer que le butin (et le délit commis) ne s’en tiennent pas qu’à un seul « stupide iPhone » ni à une seule victime. Le recoupement d’informations entre les différentes victimes pourrait en tout cas permettre d’obtenir une localisation plus précise de l’acheteur, via l’adresse IP et/ou via l’adresse postale, qu’importe.

    Quant à la batte de base-ball, non seulement je n’ai pas précisé quels types de coups je pouvais porter, et jusqu’à preuve du contraire je ne suis jamais passé à l’acte. Considérons donc cela comme de la simple liberté d’expression sous le signe d’une catharsis, car si j’étais un délinquant je pense que je le saurais… 😛

    Mais ce qui me fait davantage réagir dans votre commentaire, c’est le fait de m’accabler pour ne pas avoir été assez prudent. Je le reconnais, j’ai été naïf. Le nom sur le chèque correspondait, le chèque a été encaissé par la banque, j’y ai cru. Mais ne croyez-vous pas que la banque ne devrait même pas encaisser un chèque pareil ? N’est-ce pas son boulot que de signaler tout chèque issu d’un carnet volé ? Et n’est-ce pas le vôtre que de prévenir les actes délictueux, que de mettre en garde la population contre les actes malveillants ? Sans sombrer dans l’assistanat pur et simple, je trouve qu’il est un peu facile de reprocher aux victimes de s’être fait avoir quand ceux qui sont sensés les protéger ne se montrent pas à la hauteur…

  13.